Le trou du diable

Si vous avez prévu un séjour en Vendée, la ville de Saint-Hilaire-de-Riez vous réserve une belle surprise. Atypique et abrupte, la grotte marine de la corniche de Ré, plus connu sous l’appellation du trou du Diable, est un incontournable du département.

Quelle est l’origine du trou du diable ?

Le terme attribué à cette grotte marine relève de la légende du pont d’Yeu. D’après l’histoire, l’évêque de Tours saint Martin avait pour mission d’évangéliser l’archipel où se trouve la grotte. Il conclut ainsi un pacte avec le diable qui devait construire un pont et prendre possession de la première âme qui s’y aventure. En donnant son accord, l’évêque émet la condition que celui-ci soit construit avant le chant du coq.

Le diable entame l’assemblage à l’aide des fées et des farfadets. Toutefois, il eut la mauvaise idée d’alcooliser le coq pour empêcher qu’il ne se mette à coqueliner au lever du jour. L’animal abreuvé ne distinguant plus le jour de la nuit se met à chanter toute la soirée. Dès le matin, Saint-Martin fait passer en premier un chat noir sur le pont. Le diable mécontent du fait que le sacrifice soit finalement un chat noir, assène un coup de pied à la falaise. Le trou créé par le pied de Satan est ainsi appelé “Trou du Diable”. En vous y rendant, vous profiterez d’une magnifique vue lors de votre balade.

Que voir lors d’une visite au Trou du Diable ?

C’est lors d’une balade sur la corniche vendéenne que vous pourrez admirer cette merveille de la nature. L’arche formée par le coup de pied du diable donne droit à une jolie vue au large. Pour sécuriser les lieux, des barrières sont mises autour du pont constitué par les roches.

Ainsi, il est possible de s’y rendre sereinement en couple, mais également en effectif plus élargi. Ce sera l’occasion d’immortaliser vos vacances autour du beau paysage, formé par les grottes et les cirques. En marée basse, comme en marée haute, vous vous y plairez certainement.